Logo newsbot.ch

Suisse

Assurance suisse contre les risques à l’exportation : situation saine malgré la perte du dernier exercice

2021-03-31 12:50:10
newsbot by content-proivder.ch GmbH
Quelle: conseil fédéral

Berne, 31.03.2021 - Le 31 mars 2021, le Conseil fédéral a approuvé le rapport annuel de l’Assurance suisse contre les risques à l’exportation (SERV), écrit le conseil fédéral.

Il a en outre procédé à des ajustements techniques dans le domaine de la gestion des risques, afin d’accroître la transparence et la marge de manœuvre. La SERV a clos l’exercice 2020 sur une perte d’exploitation de 81,5 millions de francs.

L’année précédente, le résultat d’exploitation s’établissait encore à 55,4 millions de francs. Grâce à ses fonds propres et à sa réserve de compensation, la SERV est en bonne santé financière et peut continuer d’apporter une aide ciblée et efficace aux exportateurs dans les périodes difficiles.

Établissement de droit public de la Confédération, l’Assurance suisse contre les risques à l’exportation (SERV) couvre les risques liés à l’exportation de biens et de services. Les assurances et garanties de la SERV offrent aux entreprises exportatrices suisses une couverture en cas de défaut de paiement et facilitent le financement des opérations d’exportation.

Le plus fort engagement par pays de la SERV pour des couvertures d’assurances revient à la Turquie avec 922,2 millions de francs, suivie de la Russie avec 617,4 millions de francs et du Brésil avec 597,6 millions de francs. Au niveau sectoriel, les principaux bénéficiaires ont été la production et distribution d’électricité avec 2156,1 millions de francs, la construction de machines avec 1866,7 millions de francs, et le matériel et la technologie ferroviaires avec 1648,1 millions de francs.

Grâce à une hausse de 18,7 % des nouveaux engagements et de 28,7 % des primes acquises, la SERV a pu dégager des recettes de primes de 89,9 millions de francs. Ces recettes sont toutefois contrebalancées par des charges d’assurance de 156,0 millions de francs dues à des charges de sinistres exceptionnellement élevées.

Le défaut de paiement de la Zambie, notamment, a fortement grevé le résultat 2020 (−85,6 millions de francs, principalement sous la forme de provisions) et explique donc largement la perte d’exploitation. Les fonds propres de la SERV s’élevaient à 2744,2 millions de francs à la fin de 2020. La réserve de compensation, soit la part des fonds propres qui n’est pas allouée à la couverture des risques de crédit en cours, a progressé de 183,8 millions de francs (+16 %) pour s’établir à 1307,0 millions de francs.

Elle permet à la SERV de faire face aux importantes fluctuations auxquelles elle se trouve exposée lorsque la notation de certains pays ou débiteurs doit être abaissée suite à des crises politiques ou économiques ou que des sinistres importants surviennent. S’appuyant sur les recommandations d’une analyse indépendante de la gestion des risques, le Conseil fédéral a par ailleurs approuvé une adaptation de l’indicateur d’engagement.

Les engagements de la SERV diminuent ainsi d’environ 2,7 milliards de francs sur le plan comptable. En conséquence, le Conseil fédéral abaisse le plafond d’engagement de la SERV de 16 à 14 milliards de francs, augmentant ainsi la marge de manœuvre de la SERV d’environ 700 millions de francs nets pour soutenir les exportations suisses.

Cette bouffée d’oxygène supplémentaire permettra à la SERV de couvrir une éventuelle hausse de la demande de l’industrie d’exportation. .

Suche nach Stichworten:

Assurance contre risques l’exportation situation saine malgré perte dernier exercice



Newsticker


conseil fédéral

Coronavirus : prochaine étape d’assouplissement le 19 avril


conseil fédéral

Distribution des comprimés d’iode : le Conseil fédéral approuve une convention sur les coûts


conseil fédéral

Le Conseil fédéral facilite la réduction volontaire des réserves dans l’assurance-maladie


conseil fédéral

Des dispositifs médicaux plus sûrs : ouverture de la consultation relative aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro


conseil fédéral

Compte consolidé 2020: déficit élevé en raison de la pandémie de COVID-19